Temples of Karnak

Temples de Karnak

La principale différence entre Karnak et la plupart des autres temples et sites d’Égypte réside dans le temps pendant lequel il a été construit et développé. Il a fallu beaucoup de temps pour arriver à sa forme finale. Ici, nous ne parlons pas d’un temple; mais, un complexe de temples. En tant que temple égyptien antique, la construction a commencé dans le Moyen Empire et s’est poursuivie jusqu’à l’époque ptolémaïque. Presque tous les dirigeants de l’Égypte ancienne ont laissé leur empreinte dans ce vaste et vaste complexe. Environ trente pharaons ont contribué aux bâtiments. Ce processus de construction et de rénovation a conduit à une taille, une complexité et une diversité inégalées. Vraiment, il s’agit du plus grand édifice religieux jamais construit, couvrant environ 200 hectares. Ce fut un lieu de pèlerinage pendant près de 2 000 ans.

Le complexe de temples de Karnak abrite un certain nombre de temples, chapelles, pylônes et autres bâtiments. La construction du complexe a débuté sous le règne de Senusret I au Moyen Empire et s’est poursuivie jusqu’à la période ptolémaïque. Même si, en regardant de plus près, nous pouvons constater que la plupart des bâtiments datent du Nouvel Empire.

Ce complexe est un vaste site ouvert. Il se compose de quatre parties principales: le grand temple d’Amon, le Cité de Mut, le Cité de Montou et le temple démantelé d’Amenhotep IV. Il existe également quelques temples et sanctuaires plus petits reliant l’enceinte de Mut, l’enceinte d’Amon-Re et le temple de Louxor.

Le complexe de Karnak a plusieurs bâtiments et éléments. Ici, nous allons essayer de donner une idée de la majorité d’entre eux:

Avenue des sphinx

L'avenue des sphinx dans le temple de Karnak
L’avenue des sphinx dans le temple de Karnak

Le premier endroit que vous pouvez voir lorsque vous entrez dans le complexe de Karnak est une avenue de sphinx. Cette avenue mène au premier pylône. Des deux côtés, on peut voir les sphinx du dieu Amon-Re. Ces sphinx sont à tête de bélier, symbolisant le dieu Amon. Sur les pattes du sphinx se trouve une petite effigie de Ramsès II, sous la forme d’Osiris.

Le premier pylône

Le premier pylône a été construit par Nectanebo I (380-362 av. J.-C.). Le premier pylône est le dernier construit à Karnak. Il n’a jamais été terminé ou décoré à cause d’une invasion à cette époque. Cet immense bâtiment représente le plus grand pylône d’Égypte et l’entrée principale du temple.

La tour nord de ce pylône massif mesure 21,70 m, alors que la tour sud est de 31,65m. Nous pouvons imaginer à quel point il est énorme si nous calculons ses dimensions au cas où il aurait été achevé: la structure aurait été atteinte avec une hauteur comprise entre 38 m et 131 40 m.

La grande cour

Le kiosque de Tahraqa se trouve au centre de cette vaste cour. Sur ses côtés, il y a le sanctuaire de Séthi Ier, à gauche le temple de Ramsès III, à droite. À sa fin, il y a la statue de Ramsès II et le deuxième pylône.

Le kiosque de Tahraqa

Le kiosque a été construit au milieu de la Grande Cour par un pharaon appelé Tahraqa. C’est le pharaon de la 25e dynastie qui régna de 690 à 664 av. Cet immense kiosque se composait à l’origine de dix colonnes de vingt et un mètres de haut. Ces colonnes ont été construites en forme de papyrus et ont été reliées par un mur pare-soleil bas. Les visiteurs du temple de Karnak peuvent remarquer qu’il n’ya qu’une seule grande colonne debout dans toute sa hauteur; tandis que les autres ont perdu leurs parties supérieures.

Chapelle en écorce de Ramsès III

Ramsès III (1184–1153 av. J.-C.) construisit un sanctuaire d’écorce au sud du deuxième pylône. Ce temple de près de 60 mètres comporte trois chapelles en écorce. L’entrée du sanctuaire était ornée de deux statues de six mètres.

La première cour est bordée de huit colonnes des deux côtés. Les statues Osiride du roi sont attachées à ces colonnes. Les statues du côté ouest montrent le roi portant la couronne rouge du sud, tandis que celles du côté est montrent Ramsès III portant la couronne blanche du nord.

Au-delà de la cour se trouve un vestibule à quatre piliers d’Osiride. Il mène à une petite salle hypostyle qui, à son tour, mène à trois chapelles pour les écorces de Karnak

Statues de Ramsès II

Ces statues colossales en granit rouge se tiennent devant le deuxième pylône de la grande cour du temple. Il montre Ramsès II portant la coiffe de Némès avec la double couronne de la Haute et de la Basse Égypte. C’est une statue d’Osiride où les bras des rois sont croisés, tenant l’escroc et le fléau; symboles de la royauté. À ses pieds, la princesse Bent’anta (Bint-Anath) tient une fleur et porte une couronne de cobras Uraeus. Son nom, Bent’anta, est syrien, ce qui signifie fille d’Anath, faisant référence à la déesse cananéenne Anath. Sa mère était Isetnofret, l’une des femmes les plus aimées de Ramsès.

Le deuxième pylône

Le second pylône a été construit par Horemheb (1323-1295 av. J.-C.), qui a rempli l’intérieur du pylône de milliers de blocs de pierre provenant de monuments démolis construits par le roi Akhenaton. Ce bâtiment n’était pas fini et en partie décoré avant la mort de Horemheb. Son successeur, Ramsès Ier, achève la décoration du pylône pendant son bref règne de moins de deux ans. Ramsès Ier a remplacé tous les cartouches de Horemheb par les siens. Ramsès Ier construisit également deux petits sanctuaires qui jouxtaient le mur est du pylône de part et d’autre du passage central. Encore une fois, les cartouches royaux ont été usurpés par Ramsès II pendant son règne en Égypte.

La grande salle hypostyle

La grande salle hypostyle est le bâtiment le plus fantastique des temples de Karnak. Il occupe 16 459 mètres et comporte 134 colonnes. Les douze plus grandes colonnes mesurent 21 mètres de haut et supportent la partie centrale de la structure. Les 122 autres colonnes mesurent environ 12 mètres. En effet, il s’agit toujours de la plus grande salle de tout édifice religieux au monde. Cet endroit étonnant a été construit par Séthi Ier, un pharaon qui a régné de 1290 à 1279 av.
Sur les murs extérieurs, on voit des scènes montrant Séthi Ier et son successeur, Ramsès II, frappant des ennemis de Libye, de Syrie et du Levant.

Le lac sacré

Le lac sacré dans le temple de Karnak a été creusé par Thoutmosis III (1473-1458 av. J.-C.). C’est le plus grand du genre puisqu’il mesure 120 m sur 77 m. Ce lac sacré est bordé de mur de pierre et d’escaliers descendant dans l’eau.

Le lac était utilisé par les prêtres pour des rituels. Ces prêtres avaient leurs réserves et leurs logements pour les prêtres qui l’entouraient. Elle était également considérée comme une demeure pour les oies sacrées d’Amon. Il y avait une volière pour les oiseaux aquatiques près du lac.

%d blogueurs aiment cette page :