Dieu Aton

L’histoire du dieu Aton et de sa religion est l’un des aspects les plus controversés et passionnants de l’Égypte ancienne. Les anciens scripts font également référence au dieu Aton comme Aton, Atony ou Itn. Il y a aussi plusieurs aspects intéressants à l’histoire du dieu Aton, qui s’est mêlé au pharaon Akhenaton.

On ne peut comprendre la religion du dieu Aton sans mentionner Akhenaton. Il était ce roi qui envoya en évidence des ondes de choc dans tout le pays d’Égypte. Sans aucun doute, l’ascension et la chute du dieu Aton révèlent un grand intérêt. Il montre comment les rois ont pu contrôler et influencer la religion de l’Égypte ancienne.

Histoire et origine

Initialement, les mots Aton faisaient référence à tout ce qui ressemblait à un disque. Le mot apparaît dans l’Ancien Empire comme un nom que les gens utilisaient pour désigner tout ce qui était plat ou circulaire. Les anciens appelaient le soleil le « disque du jour », où résidait le dieu suprême . En outre, ils ont également appelé la lune « Aton d’argent ».

Après avoir observé les illustrations en relief d’Aton, l’érudit High Nibley a conclu la chose suivante. High Nibley a souligné que le terme Aton ferait référence à un globe ou à une sphère plutôt qu’à un disque.

L’histoire de Sinuhe de la 12e dynastie est le premier texte sur la divinité du disque solaire, Aton. Le texte raconte la résurrection d’un roi décédé pour rencontrer le dieu du disque solaire.

Au fil du temps, les gens ont commencé à utiliser le terme Aton en association avec des divinités solaires. Le mot exprimait le soleil comme une force lumineuse vivifiante.

Description du dieu Aton

Selon les textes anciens, Aton était autrefois un aspect du dieu suprême Râ. En général, les gens considéraient Ra comme le dieu solaire et le donateur ultime de la vie. Cependant, il existe peu d’informations sur Aton avant le règne d’Akhenaton.

La plupart des informations disponibles sur le dieu proviennent du Grand Hymne à Aton. Les anciens Égyptiens inscrivaient ce poème joyeux sur les murs des tombeaux antiques d’Amarna ou d’Akhetaton. Cet endroit est situé sur la rive est du Nil et est devenu le centre de la religion de l’Aténisme.

Le pharaon Akhenaton a lui-même écrit ce poème où il décrivait le dieu comme l’être suprême et créateur. Les textes décrivent Aton comme à la fois un homme et une femme qui n’a pas de forme physique. Le dieu était les rayons de lumière eux-mêmes qui descendraient sur la terre pour donner vie à chacun.

L’ascension d’Aton

Les gens adoraient la divinité Aton abondamment sous le règne d’Amenhotep III. En son pouvoir, les images représentaient le dieu comme un homme à tête de faucon qui ressemblait à Ra. Cependant, l’ascension réelle de la divinité a commencé à partir du règne du successeur d’Amenhotep III, Amenhotep IV.

Amenhotep IV a changé son nom en Akhenaton en incorporant le nom du dieu lui-même. Pendant son règne, le pharaon a établi le dieu Aton comme le dieu central de l’Égypte.

En outre, il a fait de l’Aténisme la religion d’État et a donc introduit le concept de monothéisme. Ce terme décrit le culte et la croyance en un seul dieu par opposition au culte de plusieurs dieux.

La culture de l’Egypte ancienne est intimement liée à la présence de différents dieux et déesses. Les histoires courageuses de divers dieux enrichissent la mythologie égyptienne. Avant cela, le peuple de l’Egypte ancienne avait toujours adoré de nombreux dieux.

Ainsi, le concept de monothéisme a envoyé des ondes de choc à travers l’Egypte. Le roi Akhénaton a insisté sur le fait que le seul Aton était le seul dieu de la terre. De plus, il a rapidement établi plusieurs temples du dieu et démoli le culte d’autres dieux.

Le roi a fait un pas en avant et a essayé de se débarrasser des images d’autres divinités. Il a construit une capitale appelée Akhenaton, ou Horizon d’Aton, qui n’adorait que le dieu Aton.

Akhénaton et Aton

Le terme Akhenaton se traduit par « main droite d’Aton ». Le nom lui-même indique le processus de pensée du roi envers le dieu. En établissant la religion de l’Aténisme, Akhenaton a proclamé que lui et sa femme Néfertiti étaient liés à Aton.

Grâce à cela, le roi s’est établi comme le messager entre le dieu suprême et les autres êtres humains. Il a dit que les rayons du disque solaire ne portaient la vie que dans les paumes de la famille royale. De plus, il a insisté sur le fait que tout le monde recevait de l’énergie du dieu en échange de la loyauté envers Aton.

L’hymne à Aton d’Akhenaton se concentre sur le monde de la nature et le rôle du dieu dans celui-ci. L’hymne dénote la dévotion du roi envers la divinité.

« Aton crée le fils dans le ventre de la mère, la semence dans les hommes, et a engendré toute vie. Il a distingué les races, leurs natures, leurs langues et leurs peaux, et satisfait les besoins de tous.

Différentes découvertes archéologiques ont permis aux historiens de décrypter le processus de pensée derrière le monothéisme d’Akhenaton. Le roi considérait les rayons du soleil comme le dieu et le donneur de vie lui-même.

Au lieu de croire en l’adoration des différents dieux antiques d’Égypte, il a décidé d’honorer quelque chose qu’il pouvait voir. Selon lui, les rayons du soleil ou Aton étaient responsables de la vie sur terre. Par conséquent, la divinité Aton était le seul dieu de la planète entière.

La chute d’Aton

Le culte d’Aton, cependant, déclina après la mort d’Akhenaton. Les anciens Égyptiens ont violemment rejeté cette nouvelle religion et l’ont éradiquée après la disparition du roi. L’élite égyptienne et la population générale ont rétabli les anciens dieux et abandonné la nouvelle ville.

Peut-être que la population en général n’avait jamais réellement accepté le concept radical d’adorer un seul dieu. Le fils du roi Toutankhamon a rétabli le culte du dieu Amon et a levé l’interdiction des autres religions.

La prise finale

Le culte d’Aton a duré encore dix ans ou plus après la mort du roi. Le règne de son fils fut un règne de tolérance et d’acceptation. Par conséquent, Aton a cessé d’être le dieu unique et Toutankhamon a reconstruit les temples que son père a démolis. Cela reste l’un des mouvements les plus controversés d’un roi. Sans aucun doute, l’ascension et la chute d’Aton nous présentent un modèle socio-politique intéressant de l’Égypte ancienne. De plus, cela nous permet de comprendre l’effet de la religion sur la vie des anciens Égyptiens.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.